La transition écologique et CAPP GE

Engager la transition écologique est de notre responsabilité à tous.

À vos côtés, assistant maître d’ouvrage, architecte, paysagiste concepteur, urbaniste, ingénieur, nous sommes tous à notre niveau des hommes et des femmes engagés pour répondre aux enjeux de la transition écologique.
Il n’y a pas de recette toute faite pour prendre cette voie car à chacun ses spécificités et son contexte : l’objectif est d’appliquer des pratiques et des principes qui réduisent notre empreinte sur l’environnement pour parvenir à un avenir soutenable.

Nos métiers couvrent des champs d’intervention très larges, avec un dénominateur commun : celui d’accompagner le développement de projets qui modifient notre espace, notre cadre de vie, nos habitudes.

Notre responsabilité repose sur la recherche constante d’une empreinte la plus réduite possible.

Pour illustrer ce champ de possibles, CAPP Grand Est vous propose une série de petites vidéos thématiques, une « série » à suivre et que nous avons intitulé « Objectif Zéro » !

OBJECTIF ZÉRO : introduction

Vous avez un projet ?

Nous nous engageons à porter le plus loin possible vos ambitions, à chercher les meilleures ressources, parmi les professionnels, avec les habitants, …

CAPP-GE saura vous accompagner dans la phase de définition du projet, dans la délimitation de ses contours et l’évaluation de ses impacts. CAPP-GE saura vous aidera en termes de méthode à choisir les professionnels adéquats qui sauront le réaliser sont des étapes fondamentales pour s’assurer que le projet est durable.

Point d’abonnement requis, simplement une assiduité, une curiosité et une continuité dans votre réflexion et des actions adaptées. N’hésitez pas à solliciter CAPP-GE pour tout conseil et bonnes pratiques, accompagnement méthodologique et prenez l’habitude de solliciter les architectes, urbanistes et paysagistes concepteurs de votre contrée. C’est avec eux que la Transition Écologique pourra devenir une réalité sociétale !

OBJECTIF ZÉRO : épisode 1
zéro artificialisation nette

Pour réduire notre empreinte carbone, aujourd’hui, on vous parle du principe de "zéro artificialisation nette"

« Zéro artificialisation nette », quel nom barbare ! En fait, ce terme recouvre l’urbanisation sur des espaces naturels et de façon plus large, l’ensemble des aménagements de terrains qui ont d’autres fins que la culture ou les boisements.

Zéro artificialisation « nette » signifie que l’on élimine toute urbanisation sur des terrains non artificialisés, alors que l’artificialisation brute signifie que l’on puisse encore construire ou occuper des terrains déjà artificialisés (friches, parkings, franges d’infrastructures, etc..).

En quoi est-ce-que l’objectif de « zéro artificialisation nette » peut-il nous permettre d’engager la transition écologique ?

Pour plusieurs raisons en fait !

  1. Pour favoriser la biodiversité en respectant les continuités écologiques existantes, en en créant de nouvelles, (préservation des réserves et corridors de biodiversité)
  2. Pour préserver les sols vivants, capables d’une part de stocker du carbone, d’infiltrer les eaux de pluie et ainsi régénérer les nappes phréatiques et d’autre part d’accueillir généreusement le vivant et d’être jardinés pour nous nourrir ou nous soigner
  3. Pour enfin concentrer notre attention et notre énergie sur les constructions qui s’inscrivent dans le sens de la réduction de l’étalement urbain, et des déplacements qu’il engendre, réduire nos émissions de CO2.
  4. Pour limiter les inévitables dépenses publiques liées aux aménagements dans un premier temps, et à leurs effets collatéraux sur les milieux et la santé à terme.

Alors, s’il y a un point à retenir, en accord avec Candide : « Cultivons notre jardin ! »

 

OBJECTIF ZÉRO : épisode 2
zéro réflexion précipitée

Pour réduire notre empreinte carbone, aujourd’hui, on vous parle du principe de « zéro réflexion précipitée ».

La formulation de la commande publique est le moment essentiel pour prendre un tournant dans nos habitudes et se questionner. Les fondations de la commande sont posées ici : fixer des objectifs ambitieux, affiner et adapter les méthodes, adopter des principes éthiques de travail…

Par exemple, le réemploi, la réhabilitation, voire la mutualisation des équipements existants peuvent-elles être des pistes ou des possibilités avant d’envisager la programmation d’une nouvelle construction ou un nouvel aménagement ?

Si cette introspection et cette démarche peuvent sembler complexes, CAPP GE saura vous accompagner grâce aux nombreux professionnels que l’association rassemble.

Le questionnement préalable accompagné de recherches et d’approfondissement de pistes exploratoires, est un temps nécessaire à prendre, notamment quand on cherche à limiter l’empreinte d’un projet sur notre environnement :

Par exemple, peut-ont requestionner le besoin des usagers vers un changement de leurs habitudes – le partage, la frugalité, les réflexes de construction neuve…-, vers un meilleur partage des espaces – une cour d’école devenant une place publique, une école mutualisée en locaux associatifs, un véhicule partagé, un jardin un verger… –

Donc quels sont les besoins réels ? Pour qui ? Qu'existe-t-il aujourd'hui sur le territoire pour y répondre ? Pourquoi ne pas effectuer un bilan à l’échelle communale voire intercommunale pour chercher à y répondre ?

Dans la commande publique, l’écriture du cahier des charges, précédé d’études préalables, de diagnostics, d’un préprogramme, de la faisabilité puis du Programme, est la transcription et l’expression de toutes ces ambitions.
La définition de clauses environnementales transcrites en méthodologie et en objectifs à atteindre, accompagne ces ambitions dans les marchés publics.
En effet, une commande sous-estimée, ou en tout cas sans réflexion anticipée, n’aboutira pas à un projet à la hauteur des enjeux auxquels nous devons répondre.

Si vous souhaitez définir vos besoins, échanger sur les options possibles, ou les points de méthode à inscrire comme fondamentaux, les nombreux professionnels qui sont rassemblés dans CAPP-GE (programmistes, urbanistes, paysagistes concepteurs, maître d’œuvre) sont là pour vous accompagner avantageusement.